Réussir à coup sûr le bouturage de géraniums

Afficher Masquer le sommaire

Le géranium est une des plantes les plus appréciées pour son esthétisme et sa facilité d’entretien.

Que vous souhaitiez agrémenter votre jardin, votre terrasse ou vos rebords de fenêtre, il est possible de multiplier vos géraniums grâce au bouturage.

Cette technique permet de propager vos plantes favorites de manière économique, rapide et efficace.

Nous vous livrons l’astuce infaillible pour réussir le bouturage de vos géraniums à tous les coups.

Le bouturage : qu’est-ce que c’est et pourquoi le faire?

Le bouturage est une méthode de multiplication des plantes qui consiste à prélever une partie de la plante mère et à la mettre en terre pour qu’elle développe ses propres racines et devienne une nouvelle plante autonome. Cette technique est particulièrement adaptée pour les géraniums, qui sont des plantes vigoureuses et faciles à bouturer.

Voici quelques avantages du bouturage :

  • Économique : le bouturage permet de créer de nouvelles plantes sans avoir à acheter de nouveaux plants ou graines.
  • Simple : cette méthode est accessible à tous, même aux débutants en jardinage.
  • Rapide : la période de croissance des boutures est plus courte que pour les plants issus de graines.
  • Reproduction fidèle : les boutures donneront des plantes identiques à la plante mère, avec les mêmes caractéristiques et qualités.

Le matériel nécessaire pour bouturer vos géraniums

Avant de vous lancer dans l’aventure du bouturage, il est important de réunir tout le matériel nécessaire. Voici la liste des éléments à préparer :

  1. Un sécateur : propre et bien aiguisé, pour effectuer des coupes nettes et limiter les risques d’infection.
  2. Des pots ou godets : en plastique ou en terre cuite, d’environ 7 à 10 cm de diamètre, avec des trous de drainage.
  3. Un terreau de bouturage : léger, aéré et drainant, pour favoriser l’enracinement des boutures.
  4. Un hormone de bouturage (facultatif) : cette poudre stimule la formation des racines et augmente les chances de réussite du bouturage.
  5. Un film plastique ou une cloche : pour maintenir une atmosphère humide autour des boutures.
  6. Un arrosoir : avec une pomme fine pour ne pas déloger le terreau autour des boutures.
A lire :   Voici les 5 engrais naturels les plus efficaces pour prendre soin de votre potager et garantir des récoltes savoureuses

Les étapes du bouturage des géraniums : notre astuce infaillible

Maintenant que vous êtes équipés, passons aux choses sérieuses ! Suivez pas à pas notre astuce pour réussir le bouturage de vos géraniums :

1. Prélever les boutures

Choisissez une plante mère saine et vigoureuse, sans signe de maladie ou de stress hydrique. Prélevez des tiges d’environ 10 à 15 cm de longueur, avec au moins 3 à 4 feuilles et sans fleurs (ou en supprimant les fleurs et boutons floraux). Utilisez le sécateur pour couper les tiges à environ 1 cm sous un nœud (la zone d’où partent les racines).

2. Préparer les boutures

Supprimez les feuilles situées à la base de la tige, en ne laissant que les deux ou trois feuilles du sommet. Ceci permet de réduire l’évaporation et de concentrer l’énergie de la bouture sur la formation des racines. Si vous le souhaitez, trempez l’extrémité coupée de la tige dans de l’hormone de bouturage pour augmenter vos chances de réussite.

3. Planter les boutures

Remplissez vos pots ou godets de terreau de bouturage, en tassant légèrement pour éviter les poches d’air. Faites un trou d’environ 3 à 4 cm de profondeur avec un crayon ou un bâton, puis insérez délicatement la bouture dans le trou. Tassez légèrement le terreau autour de la bouture pour maintenir la tige droite et assurer un bon contact entre les racines et le terreau.

4. Arroser et maintenir l’humidité

Arrosez vos boutures avec un arrosoir à pomme fine pour ne pas déloger le terreau. Placez ensuite un film plastique ou une cloche sur les pots pour maintenir une atmosphère humide autour des boutures. Veillez à ce que les feuilles ne touchent pas le film ou la cloche, pour éviter les moisissures.

A lire :   5 clés pour réussir la culture de légumes géants dans votre potager

5. Installer les boutures à l’abri

Placez vos pots de boutures à l’abri du soleil direct, dans un endroit lumineux et bien ventilé. La température idéale se situe entre 18 et 22°C. Arrosez régulièrement pour maintenir le terreau humide, sans le détremper. Les boutures devraient commencer à développer des racines après 3 à 4 semaines.

6. Repiquer et cultiver les jeunes plants

Une fois que les boutures ont développé suffisamment de racines, vous pouvez les repiquer dans des pots plus grands ou en pleine terre. Veillez à les acclimater progressivement aux conditions extérieures en les sortant quelques heures par jour, avant de les installer définitivement à leur emplacement final.

Les erreurs à éviter lors du bouturage des géraniums

Le bouturage des géraniums est généralement simple et rapide. Cependant, certaines erreurs peuvent compromettre vos chances de réussite. Voici les principales erreurs à éviter :

  • Utiliser des tiges trop jeunes ou trop âgées : les tiges trop jeunes sont trop tendres et risquent de pourrir, tandis que les tiges trop âgées auront plus de mal à développer des racines. Préférez des tiges légèrement ligneuses, ni trop tendres ni trop dures.
  • Prélever les boutures au mauvais moment : le meilleur moment pour bouturer les géraniums se situe en fin d’été ou en début d’automne, lorsque la plante a achevé sa période de floraison et peut se concentrer sur la formation des racines.
  • Omettre de supprimer les feuilles du bas : en laissant trop de feuilles sur la bouture, vous augmentez les risques d’évaporation et de moisissures. Veillez à ne laisser que deux ou trois feuilles au sommet de la tige.
  • Arroser excessivement : un excès d’eau peut provoquer la pourriture des boutures. Arrosez régulièrement pour maintenir le terreau humide, mais sans le détremper.
  • Installer les boutures dans un endroit trop chaud ou trop froid : les extrêmes de température peuvent stresser les boutures et compromettre leur enracinement. Placez-les dans un endroit lumineux et bien ventilé, avec une température comprise entre 18 et 22°C.
A lire :   Les plantes d'intérieur pour purifier l'air chez vous : alliez esthétisme et bien-être !

Le bouturage des géraniums en résumé

Le bouturage des géraniums est une méthode simple, économique et efficace pour multiplier vos plantes favorites. En suivant notre astuce infaillible et en évitant les erreurs courantes, vous pouvez réussir cette opération à tous les coups. N’hésitez pas à vous lancer et à partager vos expériences de bouturage avec d’autres passionnés de jardinage !

Pour aller plus loin : le bouturage d’autres plantes

Le bouturage n’est pas réservé aux géraniums ! De nombreuses autres plantes peuvent être multipliées par cette méthode, comme les rosiers, les hortensias, les lilas, les lavandes, les fuchsias, les sauges, les lauriers, les buis, les arbustes à fleurs ou à fruits, et bien d’autres encore. Chaque plante a ses propres exigences et spécificités en matière de bouturage, il est donc important de se renseigner sur les conditions optimales pour chaque espèce.

En général, le bouturage des plantes ligneuses (arbustes, arbres) se réalise plutôt en fin d’été ou en automne, tandis que le bouturage des plantes herbacées (annuelles, vivaces) se pratique plutôt au printemps ou en été. Certaines plantes se bouturent à partir de tiges, d’autres à partir de feuilles, de racines, ou même de fragments de tige ou de feuille. Le bouturage est un vaste domaine à explorer, qui vous permettra de multiplier et de diversifier votre jardin à moindre coût !

Le bouturage des géraniums est une technique accessible à tous les jardiniers, permettant de créer de nouvelles plantes à partir de vos spécimens préférés. En suivant notre astuce et en évitant les erreurs courantes, vous pourrez réussir cette opération à tous les coups et profiter d’un jardin fleuri et coloré tout au long de l’année. Alors, n’hésitez plus, et lancez-vous dans l’aventure du bouturage!

4.9/5 - (4 votes)